Villages de caractère

un bâti qui fait chanter les pierres

22 villages au caractère bien trempé …

  • Fay sur Lignon, la montagnarde aux milles saveurs…

    Une immense place pour un petit village, cela peut paraître surprenant… Le passé commercial du village avec ses nombreuses foires aux bestiaux a laissé son héritage : une grande place pour l’intemporelle foire des chevaux et un goût pour l’accueil et la bombance ; ici le bien manger est roi, restaurants, bistrots et magasins nous régalent toute l’année.

    Sur le chemin du GR7, GR430 chemin de St Régis et du GRP Tour du massif du Mézenc et Gerbier de Jonc

  • Les Vastres, une aquatique au milieu des Hauts Plateaux

    Un clocher, quelques maisons, de nombreux hameaux alentours, et au milieu, les grands espaces, la nature et les rivières à truite. Le Lignon et le Lioussel glougloutent loin de toute habitation, ici la nature est reine, pêche et baignade sont réservées aux plus téméraires, ceux qui affectionnent l’eau fraîche, les truites qui se cachent sous les pierres et le voisinage des animaux sauvages !

    A découvrir : le gouffre de la Monette.
    Sur le chemin du GR7 et du GR430 chemin de St Régis

  • Chaudeyrolles, le secret du Fin Gras du Mézenc

    Dans ce village, plus qu’ailleurs, les volcans ont laissé leurs traces : dans ces maisons aux toits de lauze, dans ces « narces » nées de la rencontre de l’eau et du feu, et , surtout, dans cet élevage traditionnel. Ici, les prairies naturelles puisent leurs richesses au cœur des volcans et transforment les génisses en une viande si goûtue et si finement persillée qu’elle ravit les gastronomes. Ici, la nature, la patience et le temps qui s’égraine doucement offre le meilleur : le Fin Gras du Mézenc AOP A visiter : la Maison du Fin Gras.

    A découvrir : les circuits thématiques des Narces de Chaudeyrolles et de la lauzière.
    Sur le chemin du GR7

  • Saint Front, le village des hauts plateaux …

    Il y a des villages où, si on ferme les yeux, on entendrait presque les fers des chevaux battre sur les pavés. A St Front, les témoins du passé sont multiples et offrent à ce village une ambiance particulière : est-ce dû à cette petite rue pavée ou à la superbe église et son clocher à peigne ? Sans nul doute, les chaumières de Bigorre ajoutent à la magie des lieux… On s’imagine déjà écouter les terribles histoires du moulin de Perbet au coin de la cheminée.

    A visiter : l’église du XIIe siècle, l’écomusée de Bigorre
    A découvrir : la cascade de Souteyros et le lac de St Front
    Sur le chemin du GR430 chemin de St Régis, du G40 Tour des volcans et du GRP Tour du massif du Mézenc et Gerbier de Jonc

  • Le Monastier, la culturelle qui a tout d’une grande

    Il y a des joyaux qui sont cachés… Au Monastier, il faut quitter les rues principales et emprunter les petits passages pour découvrir les trésors. Ici, la musique résonne dans le village depuis des siècles. Ecouter les chants monastiques vibrent encore sous les arcades et les voûtes de l’ensemble abbatiale. Ils ont résonné pendant des siècles avant que ne claque le léger pas de l’âne de Mr Stevenson, célèbre écrivain écossais du XIXe siècle. Aujourd’hui c’est le son des cuivres que l’on entend et qui fait vibrer le village chaque année.

    A visiter : le musée de l’école
    Le musée des croyances populaires, le musée du Trésor, l‘abbatiale et son ensemble architecturale
    A découvrir : le festival des Cuivres, en août
    A lire : Voyage avec un âne dans les Cévennes de Stevenson
    Sur le chemin du GR70, chemin de Stevenson, du GR430 chemin de St Régis

  • Queyrières, entre volcans et forêt

    Les habitants de ce village savaient-ils que tous ces sucs qui les entourent étaient des anciens volcans ? Que le rocher sur lequel ils adossent leurs maisons est une cheminée volcanique ? Ici, plus qu’ailleurs la terre a montré sa puissance. Aujourd’hui, ce volcanisme ancien forme un paysage de roches et de pierre que recouvre en partie la forêt de Meygal : les sucs prennent de la hauteur, les murets de pierre délimitent les pâturages, les sapins et les hêtres s’associent pour cacher tout ce minéral.

    A découvrir : le sentier thématique de Queyrières
    Sur le chemin du GR430 chemin de St Régis, du GR40 Tour des volcans et du GR65 vers St Jacques de
    Compostelle.

  • Champclause et son lac turquoise

    Le vert des pâturages et le bleu turquoise de son lac. Pas de baignade en vue mais une envie de faire une pause et contempler les lieux. Ici le petit côtoie l’immensité et nous laisse rêveur : une église dans une ferme, un petit lac en forme de coeur, la chaîne des Alpes en toile de fond : vous ne rêvez pas, vous êtes à Champclause.

    A visiter : l’église atypique de Boussoulet
    A découvrir : le lac bleu
    Sur le chemin du GR40 Tour des volcans

  • Saint Julien Chapteuil, la tête dans les étoiles

    Petite ville ou gros village ? Quoiqu’il en soit, ici, on cherche à être toujours plus près du ciel et du soleil à la manière d’Icare. Vous pourrez ainsi les approcher en montant au sommet des sucs qui entourent le village, ou encore mieux en scrutant les étoiles et les profondeurs du ciel à l’observatoire astronomique du Betz. Les pèlerins en provenance de Genève en route vers St Jacques de Compostelle ont eux aussi le regard tourné vers d’autres horizons. En tous les cas, vous repartirez d’ici en ayant l’impression d’avoir approché d’un peu plus près l’immensité des cieux.

    A visiter : l’église 
    A ne pas manquer : les soirées d’observation à l’observatoire du Betz
    Sur le chemin du GR40 Tour des volcans et du GR65 vers St Jacques de Compostelle.

  • Freycenet la Cuche, une troglodyte à 1200m d’altitude

    Quel drôle de nom pour ce petit village ! Il paraîtrait que le mot « cuche » vient des meules de foin qui égayent le paysage lors de la saison des foins. Il est vrai qu’ici les vaches sont reines, on est au cœur de la zone d’appellation protégée du Fin Gras à quelques 1200m d’altitude. Cette altitude n’a pas fait peur à l’homme préhistorique (ou de Cro Magnon) qui avait élu domicile à la grotte de Longetrée, il a plus de 8000 ans. Gravissait-il lui aussi, la roche du Bachat ou le rocher Tourte pour prendre de la hauteur et sonder l’horizon ?

    A découvrir : la grotte de Longetrée
    Sur le chemin du GR40 Tour des volcans et du GRP Tour du massif du Mézenc et Gerbier de Jonc

  • Montusclat, les belles pierres

    Qui aurait pu croire que, dans ce petit village, il y ait autant de témoignages du passé ? On devine un passé opulent et une histoire effervescente : une porte cochère, une pierre taillée, des fenêtres à meneaux, l’église, sans oublier les nombreuses croix… On revit l’épopée des bandits de grands chemins, le tapage des tavernes et l’enclume du forgeron. Et si l’architecture et l’histoire vous laisse de marbre, laissez-vous bercer de poésie en parcourant le sentier « Dans tous les sens » du hameau de Pouzols.

    A découvrir : le sentier artistique « Dans tous les sens »

  • Freycenet la Tour, l'étang paisible

    Ne cherchez pas une tour à Freycenet la tour, elle a disparu depuis longtemps, cherchez plutôt l’étang des Barthes, un lieu paisible et hors du tumulte de la vie. Ici, c’est le paradis des familles : on vient pique niquer, se balader, observer les grenouilles ou crapahuter dans la forêt aux jeux.

    A découvrir : l’étang des Barthes
    Sur le chemin du GR430 chemin de St Régis et du GRP Tour du massif du Mézenc et Gerbier de Jonc

  • Lantriac, la troglodyte à deux pas du Puy-en-Velay

    Sa proximité avec le Puy en fait un village d’accès au territoire Mézenc Loire Meygal. Les villageois des grottes troglodytiques de Couteaux reconnaîtraient-ils leur village, eux qui avaient, au moyen âge, taillé patiemment leur habitat dans ces rochers ? Quant à leurs descendants, les premiers ont, en vain, attendu le train de la ligne fantôme « la transcévenole » tandis que les seconds se retrouvent aujourd’hui, à La Gare, pour des parties de hockey sur glace endiablés.

    A découvrir : les grottes troglodytiques de Couteaux
    Sur le chemin de la Transcévenole, ligne ferroviaire fantôme le Puy-Aubenas
    Pour se faire plaisir : patinoire et base de loisirs de la Gare

  • Moudeyres, les toits de chaume

    Qui ne connaît pas Moudeyres, ce petit village qui a su conserver ses maisons au toit de chaume, sans oublier son écomusée nous parlant de cloissous, lit placard et autres « bizzareries » de l’époque. La toute proche vallée de l’Aubépin est restée, elle, beaucoup plus secrète. Seuls les randonneurs empruntant le circuit de l’Aubépin auront la chance d’admirer cette vallée si mystérieuse. Savez-vous qu’un crane de rhinocéros vieux de 4 millions d’années y a été découvert, que des mines de lignite ont fourni pendant des années un très mauvais charbon ? Et sauriez-vous retrouvez les vestiges des 27 petits moulins, aujourd’hui recouverts par la mousse, qui jalonnaient la vallée au siècle dernier ?

    A visiter : l’écomusée de la ferme des frères Perrel
    A explorer : la vallée de l’Aubépin
    A découvrir : le sentier de découverte de Moudeyres
    Sur le chemin du GR430 chemin de St Régis et du GRP Tour du massif du Mézenc et Gerbier de Jonc

  • Goudet, flots & polychromies

    Vivre à Goudet, c’est vivre avec la Loire. Cette toute jeune rivière qui deviendra au fil de l’eau le plus long fleuve sauvage d’Europe, a déjà du caractère. Les habitants de Goudet vous le diront, eux qui ont construit leurs maisons sur ses berges, au fond de cette étroite vallée: la joli rivière où il fait bon se baigner peut se transformer en impressionnant torrent en période de crue ! Mieux vaut alors se trouver au sommet du rocher du Pipet (?) ou dans les remparts du château de Beaufort pour être à l’abri des caprices de la jeune Loire.

    A découvrir : le château de Beaufort
    A tester : les plages de Goudet
    Sur le chemin du GR3 sentier de la Loire et du GR40 Tour des volcans

  • Laussonne, l’archéologique…

    A Laussonne, pas de sites archéologiques majeurs en vue, pas de traces de mammouths ou d’aurochs figés dans le sol. Et pourtant, c’est ici que s’est installé le centre d’interprétation « Archéologis » dédié aux connaissances et la recherche archéologique. Vous y découvrirez notamment une collection de silex prouvant l’occupation préhistorique du Velay. Et si l’âge de glace vous laisse de marbre, si vous n’êtes pas sujet au vertige, partez en balade le long de l’ancienne voie ferrée « la Transcévenole » et prenait de la hauteur au viaduc des Badioux.

    A visiter : l’exposition permanente de l’Archeologis et ses conférences estivales

  • Présailles & les monts de Breysse

    Si en apparence, Présailles et ses multiples hameaux alentours semblent peu propice à l’aventure, allez faire un tour du côté du tunnel ferrovaire « la Transcévenole ». Ce tunnel long de 2,6 Km qui n’a jamais vu un train sert aujourd’hui de dortoir à de nombreuses chauves souris. Et pour ceux qui ont peur du noir, grimpez sur les Monts Breysse et tendez l’oreille : peut être entendrez-vous le sourd grondement de ces jeunes volcans tout juste endormis à moins que ce ne soit le roulement du train fantôme de la Transcévenole !

    A explorer : le tunnel de la Transcévenole, ligne ferroviaire fantôme le Puy-Aubenas (attention s’équiper d’une frontale et de bottes de pluie)
    A découvrir : le sentier de découverte des sucs de Breysse.

  • St Pierre Eynac, la botanique au milieu des sucs

    Caché au milieu des sucs, surveillé de près par l’imposante statue de la vierge, Saint Pierre Eynac mise sur Dame Nature. Un laboratoire de fabrication d’Élixirs aux plantes, un magasin de producteurs locaux engagés en agriculture bio, un volcan qui offre ses plus belles pierres, ici la nature vous offre ses bienfaits.

    A visiter : le laboratoire de fabrication d’élixirs aux jardins d’Espaladous
    A découvrir : les grottes de Peylenc (abris sous roche)

  • Chadron, l’aquatique qui a failli disparaître…

    Surplombant la Loire et dominant cette majestueuse Haute vallée de la Loire, Chadron est à l’abri des caprices de la rivière. Seulement quelques kilomètres à pieds permettent de rejoindre ses plages cachées et sauvages. Mais, il n’en est pas de même pour le hameau voisin de Colempce, juste en contrebas de Chadron, qui a failli disparaître noyé par un projet hydroélectrique. Sauvé des eaux, le village est aujourd’hui un paradis pour enfants profitant des joies de L’école de la nature.

    A découvrir : un festival dédié aux enfants « Le chadron magique »
    Sur le chemin du GR3 sentier de la Loire

  • Saint Martin de Fugères, la pétillante

    La particularité de St Martin de Fugères ne se situe pas dans le village, mais à quelques kilomètres de là, en pleine nature. Il faudra quitter le plateau et ses prairies pour rejoindre les pentes sauvages de la Loire. Prévoyez une gourde, vous en aurez besoin ! Non, pas que la randonnée sera longue et difficile, non, la gourde vous servira à goûter une eau de source ferrugineuse unique: la source de Bonnefont, riche en fer et en radioactivité ! On lui prête des vertus digestives et diurétiques…

    A découvrir : le sentier des oiseaux
    Sur le chemin du GR3 sentier de la Loire

  • Salettes, les pierres enchantées

    Enchanté, ce petit village l’est à plus d’un titre: en pleine campagne, du haut de ses 140 habitants, Salettes a créé un festival de musique digne des grands, et accueille chaque année des centaines de festivaliers. Dans une autre mesure, Salettes cache à l’ombre de ses forêts, un site celtique unique: le camp d’Antoune. Ce site archéologique datant des gaulois, faisait toujours l’objet de fouilles, et n’a pas fini de nous livrer ses secrets. Attention, ne vous fiez pas à votre boussole pour trouver votre chemin, il parait que les forces telluriques du site affolent les aiguilles!

    A voir: le site archéologique du camp d’Antoune
    A ne pas manquer: le festival de Salettes, début août

  • Alleyrac, le grenier du territoire

    Entouré de volcans, Alleyrac a les yeux rivés sur 2 jeunes volcans à peine endormis: le grand et le petit suc de Breysse. Alors que le Mézenc affiche des millions d’années à son compteur, les sucs de Breysse n’en compte que quelques centaines de milliers! Et si c’était eux, les derniers volcans en activité de Haute Loire ?

    Sur le chemin du GR40 Tour des volcans du Velay

  • Les Estables au sommet !

    Les Estables,  plus haut village d’Auvergne (1346 m d’altitude), se niche aux pieds des monts Mézenc, Alambre et Chaulet. L’agriculture et le tourisme sont les deux activités principales. Les grands espaces, propices au ski alpin et au ski de fond, à la randonnée, au VTT ainsi qu’à bien d’autres activités de pleine nature et une agriculture de qualité, telle l’AOP du Boeuf Fin gras du Mézenc, font partie des attraits de ce village familial… Psst, vous pourrez aussi découvrir la luge sur rail sur un circuit unique en France proposant 2 descentes successives !